Références

RÉGIMAN(T)travaille actuellement pour :

Cédric Gourmelon (gestion technique de la création, fiche technique, et préparation des dates de tournée) pour le spectacle Tailleur pour Dames

Cie Inouïe / Thierry Balasse Traduction de fiches techniques en anglais

Grand Magasin (fiches techniques, préparation de date des spectacles « Les rois du suspens », « Syndicat d’initiative »)

Olivia Grandville (préparation des dates du spectacle « Une semaine d’art en Avignon » et du spectacle « Le Cabaret Discrépant ») + Traduction de fiches techniques

Christian Rizzo (fiche technique et préparation de dates du spectacle « Néo-Fiction ») Traduction de fiches techniques

Vincent Dupont (préparation de dates du spectacle « Souffles » et du spectacle « Air »)

Le Grand Gardon Blanc / Dieudonné Niangouna (préparation de dates de tournée des spectacles « Shéda » et « Kung Fu »)

Quelques références récentes:

Dieudonné Niangouna ; Philippe Quesne ; DD Dorvillier ; Sébastien Roux et Célia Houdart ; « Parades and Changes Replays » Anne Collod / Anna Halprin ; Alain Buffard ; Grand Magasin ; Gisèle Vienne ; Vincent Dupont ; Thierry Balasse ; Olivia Grandville ; Joachim Latarjet ; Martine Pisani ; Festival « Etrange Cargo » Ménagerie de verre ; Fanny de Chaillé ; CDN Gennevillers ; Théâtre de la Cité Internationale Paris ; Laure Bonicel ; Fabrice Lambert…

 

Les compagnies ont de moins en moins de moyens. On a longtemps parlé d’une hypothétique mais très médiatique crise, et là où les banques et les traders battent des records de bénéfices, pour nous, elle est réelle, petites ou grosses structures confondues.

L’un des poste le plus amputé est celui de la Régie Générale, qui se retrouve bien souvent « imposée » au régisseur son, plateau ou lumière, sans qu’il ne l’ait vraiment souhaitée, ni n’en ait les compétences.

De plus en plus, le travail n’est pas fait, faute de temps, de moyens, d’envie, de connaissance. Cela devient alors très embarrassant pour les lieux qui accueillent, ainsi que pour les administrateurs des Cies qui n’ont plus de véritable interlocuteur technique. Comme si les administrateurs n’avaient pas assez de travail que de s’occuper du fret du matériel, de rédiger une fiche technique ou de s’occuper du planning des techniciens!!

Mais comment se permettre, pour une petite (voire moyenne) compagnie, de se payer en tournée un régisseur son, un régisseur lumière, un régisseur vidéo, et en plus un régisseur général, alors qu’il n’y a que peu de décors, qui ne nécessitent pas nécessairement un poste en tournée? Les compagnies n’ont pas le choix, et donc on demande à un des techniciens de s’en occuper, …

Cela vient également de la nature même des projets actuels, moins gourmands en technique: Par choix (et/ou par nécessité), les gros décors se font rares, et les compagnies sont bien souvent assises entre deux chaises inconfortables. Pas assez de moyens pour avoir un véritable régisseur général en tournée, mais suffisamment de son et de lumières précises, voire d’installations ou d’accroches qui nécessitent une véritable préparation du spectacle en tournée.

C’est donc là que le RÉGIMAN(T)intervient!!!

Parlons en…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s